28/10/2015

Profil

Takashi Kamide débute le piano classique dès l’enfance, mais après sa rencontre avec la musique de Bill Evans et de Keith Jarrett, lors de ses études, il vise une carrière de pianiste de jazz.

Par la suite, il s’intéresse à l’accordéon, un peu par jeu, avant d’assister à de vrais concerts en Europe et de poursuivre son apprentissage, trouvant un potentiel méconnu à l’instrument.

Utilisant au mieux plusieurs instruments, il crée divers morceaux originaux et participe deux années de suite, en 2010 et 2011, au plus grand festival de musique aux États-Unis, le South by SouthWest. Après un rappel, chose peu courante lors de cet événement, il eut droit à une longue standing ovation, voyant ainsi son talent reconnu à l’international aussi bien qu’au Japon.

profile

En 2015, il commence la création d’œuvres originales à l’accordina, dont les mélodies mêlent le son de l’instrument à de la musique produite par un ordinateur.

L’accordina est un instrument français. Seuls trois artisans A Paris, chacun avec sa propre technique, fabriquent ce rare instrument. Ce son chaleureux porte une touche d’humanité qui réveille la beauté et l’harmonie que nous avons tous en nous, et nous fait ressentir tantôt la passion, tantôt une tristesse indéfinissable.

IMG 0010 JPG

TAKASHI KAMIDE, alors accordéoniste, prend pour nom de scène “Papy Rus”, tout comme l’ancêtre du papier, le plus vieil outil de communication portable jamais inventé.

Grâce à Internet qui permet de diffuser de la musique via un ordinateur, il est de nos jours possible de transmettre un vrai message. En son temps, l’invention du papyrus a également révolutionné son époque par sa technique extrêmement poussée. Que le temps et les époques passent ne change rien à la volonté de transmettre quelque chose d’important. À l’aide des outils modernes, Takashi Kamide désire diffuser la musique comme jadis on tissait les mots, et prend ainsi le nom de scène de “Papy Rus”.

 

——————————————

“Dans une industrie musicale qui sombre dans la monotonie, il détonne par sa musique unique et son imagination.”
– Vents Magazine, Cody Blevins, US –
 
“Avis aux âmes sensibles. C’est intense, sombre et traversé par des émotions brutes.”
Billboard Discoveries, Cortney Harding, US –


Festivals de musique

  • SXSW 2010, Austin US (sous le nom de Takashi Kamide)
  • SXSW 2011, Austin US (sous le nom de Takashi Kamide)
  • Canadian Music Week 2012 (sous le nom de Takashi Kamide)

 

Site lié

Le blog de Takashi Kamide : KAMIDE.NET

Share on Facebook0Tweet about this on Twitter